Intérieur détective

Nous avons égaré un biberon. Je pourrais prétendre qu’il est absurde de perdre un biberon dans un cinq pièces… Mais nous avons égaré un biberon dans sa chambre. Même pas 100 pieds carré, pas si mal rangée, un biberon plein de lait qui n’attend que nos piètres talents de détective pour surir et nous empester.

Elle est trop jeune encore pour que je lui fasse le coup de la visualisation. Penses-y bien, visualise-toi, où l’as-tu déposé? Elle a deux ans et trois quarts, elle connaît le nom de tous les Barbapapa, toutes les amies de la Fée Clochette, tous les amis du CPE, mais elle ne peut pas se rappeler où elle a déposé son biberon il y a cinq minutes. Probablement parce qu’elle discutait avec une fée ou quelque autre animal animé.

(Oui, j’ai regardé dans la poubelle à couches.)

Elle est trop jeune pour que je lui fasse le coup de Saint-Antoine-de-Padou ou alors, c’est que moi je ne suis vraiment pas assez superstitieuse, même pas en surface, pour la beauté du rituel.

Je me contente de bardasser. Je soulève des couvertures. Je garroche des toutous dans l’autre coin. Je fouine sous le lit. Je murmure « misère de misère » et « hey lala ».

(Et je fouille dans la poubelle.)

En soutien moral, elle tournaille elle aussi dans l’espace comme si elle allait trouver dans ce mouvement la clé de l’énigme. Et elle marmonne « my god, my god ».

Devant mon rire, elle me corrige: « Ce n’est pas drôle, maman. »

Elle était peut-être prête pour Saint-Antoine-de-Padou…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s